• Une voiture japonaise

         Vers 1890, l'université nationale japonaise de Tokyo  Daigaku, université prestigieuse et impériale , créée en 1877 et considérée comme la meilleure au Japon, a envoyé quatre  étudiants en Allemagne pour préparer un doctorat en mécanique. Ces étudiants étaient encadrés par un chef spirituel. Une fois en Allemagne, on leur a proposés qu'ils pouvaient choisir entre deux formations doctorales: la première est totalement théorique et qui ne dure que deux ans. La seconde est un doctorat pratique et qui, bien entendu, doit durer plus de dix ans. Ils ont choisi la deuxième alternative. Pendant leur formation, ils ont acheté un moteur d'une voiture en panne. Ils l'ont complétement démonté, ils ont numéroté chaque pièce. Ils ont fini par trouver la panne et ils l'ont réparé. Tout heureux d'avoir réalisé cet ouvrage, ils l'ont fait démarrer en présence de leur chef spirituel qui leur avait dit qu'ils n'avaient rien réalisé. Alors, déçus, ils ont pensé à acheter un moteur tout neuf et ils ont fait la même chose. Encore une déception. Ils ne leur restaient que deux années, alors ils ont fabriqué une voiture qu'ils ont présenté à leur père spirituel qui leur a dit qu'ils étaient toujours à coté de la plaque. Après dix ans de travail acharné, ils ont enfin obtenu chacun un doctorat. Une fois chez eux, de hauts responsables ont voulu les présenter à leur empereur mais ils ont refusé. Quelques années plus tard, ils ont fabriqué une voiture complétement japonaise, qui roulait sur le sol japonais et ils l'ont présentée à leur empereur. En 1907 La première voiture totalement japonaise était née. C'était la fameuse Takuri. 

                        

    « Ta mère est une vieille borgneUn voleur n'est jamais gagnant »
    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :