• Divers

    Attention !

    l'installation d'un pare feu peut provoquer un incendie.

  • هل تعرف جوالك؟   

       * # 06 # في هاتفك أضغط من اليسار                     

    :ويطلع الرقم الدولي لجوالك ثم إبدأ العد من اليسار وانظر إلى الرقمين السابع و الثامن   

     . إذا كان الرقمان 02 أو  20  فهاتك تجميع الإمارات والجودة سيئة   -

                  . إذا كان الرقمان 08 أو  80  فهاتك صنع في المانيا و الجودة جيدة   -

    .إذا كان الرقمان 01 أو  10  فهاتك صنع في فلندا والجودة جيدة جدا   -

    .إذا كان الرقم 00  فهاتك أصلي وهي أعلى جودة  -

    .إذا كان الرقم 13  فهاتك صنع في أذربيجان والجودة سيئة وخطرة على صحتك فتخلص منه  -

    .إذا كان الرقمان 04 أو  40  فهاتك صنع في الهند والجودة منخفضة  -

    .إذا كان الرقمان 05 أو  50  فهاتك صنع في امريكا والجودة عالية  -

    .إذا كان الرقم 05 فقد صنع في الصين  -

        Appuie de gauche à droite sur les touches de ton mobile : * # 06 #

    Compte le numéro qui apparait et regarde les numéros 7 et 8 :

       - si ces deux numéros sont 02 ou 20 c'est un  téléphone quelconque qui vient des Emirats arabes unis .

       - si c'est 08 ou 80, c'est un appareil de qualité qui a été fabriqué en Allemagne.

      - si  c'est 01 ou 10 c'est que ton portable a été construit en Finlande, c'est un mobile de grande qualité.

      - si c'est 00 tu possèdes un appareil original.

     - si  par malheur c'est le 13, il vient d'Azerbaïdjan, non seulement il est de mauvaise qualité mais en plus il est dangereux, tu dois t'en débarrasser. 

     - si c'est 04 ou 40, il a été construit en Inde et il est de moindre qualité.

    - si c'est 05 ou 50 il a été construit aux USA et  il est de bonne qualité.

     - Enfin le 06 il a été construit en Chine.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •      Regardons cette émouvante vidéo et  que cela  consolide donc notre amour et notre respect de nos parents.

     

     

    Source de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Sfu6EzgEc8Y

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •         En parcourant le blog http://www.sidielhadjaissa.com de notre ami Laghouati, j'ai trouvé ces conseils que je trouve insolites et singuliers alors je n'ai pas résisté à les publier sur mon blog. Merci à Smail qui en est l'auteur.                          

     

                                                        CONSEILS D’UN VIEUX SAGE 

      
      1. Si la marche et le vélo étaient bons pour la santé, le facteur serait immortel. 
     
      2.    Une baleine nage toute la journée, ne mange que du poisson,boit de l'eau et pourtant      elle est...grosse.
      
     3.     Un lapin court et saute tout le temps mais ne vit que 15 ans. 
      
     4.     Par contre une tortue ne court pas, ne fait rien...
          et vit 450 ans.
     

     
                               ET VOUS ME DITES DE FAIRE DE L'EXERCICE ! 
     
     
      
                                                                   JE SUIS RETRAITÉ.
                                                                                    LAISSEZ-MOI TRANQUILLE!

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • هذه هي الباخرة التي زعموا أن القدر لا يغرقها 

     صنعوا في عام 1912 باخرة من أضخم بواخر العالم اسمها ( التيتانيك )، هذه الباخرة طبعت نشرةٌ وزِّعت على ركابها كُب فيها : " إن القدر لا يستطيع إغراق هذه الباخرة " ، كتبت هكذا ، كانت مصنوعة بشكل مزدوج ، وبقواطع بين هذا الازدواج ، فأيّ مكان ثُقب تغلق الجدران المحيطة به ، فكأن شيئا لم يحصل ، وفي أول رحلة لها من لندن إلى بوسطن ركب في هذه الباخرة أثرياء أوروبا ، وكانت قد أثِّثت بأثاثٍ يزيد على أثاث القصور ، وفيها ما لذ وطاب ، كل أنواع المتع المتوافرة في الأرض في هذه الباخرة ، من مسابح ، إلى قاعات رقص ، إلى مطاعم ، إلى ، إلى .. أثرياء العالم ركبوا في هذه الرحلة الأولى .. وهي في عرض البحر ، في المحيط الأطلسي ، ارتطمت بجبلٍ ثلجي شطرها شطرين ، كانت ترسل إشارات استغاثة من حولها ، ما حولها ظنَّها تحتفل بتدشينها ، ولم يستجب إليها أحد ، ومات ركابها كلهم غرقاً ، قدَّروا أن الحلي التي على صدور النساء بألوف الملايين ، فقال بعض القساوسة وقتها : " إن غرق هذه الباخرة درسٌ من السماء لأهل الأرض " ، فما قولكم هذا : إن القدر لا يستطيع إغراق هذه الباخرة ؟ 

                                                     Source:  http://www.nabulsi.com                

                     Ils ont prétendu que Dieu est incapable de  détruire ce navire !

        En 1912, ils ont fabriqué un paquebot transatlantique, un navire des plus luxueux : le Titanic.Sa coque était composée de seize parois étanches qui doivent le protéger en cas d'avaries importantes. Le Titanic renfermait tout le luxe qui n'existait même pas dans les plus grands palais du monde.  Ils ont publié des bulletins dans lesquels il y avait écrit " la providence ne peut pas faire couler ce bateau". Il contenait plus de 1400 personnes que des richards  européens: meuble, dancing, piscine, etc... Et au large, dans son voyage inaugural, Le bateau heurte un iceberg qui le coupe en deux parties. Ils envoyé des sos mais tout le monde croyait que ça faisait partie de la fête ainsi disparu le Titanic et 1500 passagers disparaissent avec.

      « C'est une leçon céleste aux habitants de la Terre» diront de nombreux pasteurs.

            Alors que veut dire : la providence ne peut pas faire couler ce navire?

                                                          Docteur Naboulsi 

       Le Titanic a été pratiquement éventré par un iceberg de 30 mètres de haut et de 100 mètres de large mais comment ce bloc de glace est il arrivé là? D'après des informations que j'ai pu trouvées dans le net, il s'est formé au Groenland, à des milliers de kilomètres du lieu de l'impact. Il est né trois années plus tôt, la même année où la construction du navire, chose étonnante. Il lui a fallu plusieurs années pour arriver à l'endroit du sinistre.

       Pourtant la probabilité de ce monstre de glace de se trouver là était pratiquement impossible ou du moins très faible. Mais il était au rendez vous car celui qui défie Dieu doit le payer cash. 

                                       



    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •                 Quand j'étais gosse, j'avais un plaisir fou à écouter les histoires ( à dormir debout, la bouche ouverte) de ma mère. Des histoires qui ont eu lieu ou c'est juste de la fiction, on s'en fichait pas mal. Le soir venu, après le repas, on se mettait tous autour de notre maman chéri et le film commençait. Je vais raconter ici, un histoire dont je me rappelle encore parce que tellement émouvante.

                   Dans un village minuscule vivait une femme borgne avec son fils Bouzid. Ce fils était très jeune et avait honte de sa mère car elle ne voyait que d'un seul œil. Ses camarades se moquaient de lui tout le temps et l'appelait iben al aoura (le fils de la borgne). Plusieurs années sont passées et Bouzid avait grandi. Il s'est marié et a quitté le village pour habiter une grande ville. Il était devenu un homme très riche et un notable de la ville. Quelques année plus tard, il a manqué à sa pauvre mère, ne le voyant pas venir elle a décidé d'aller lui rendre visite en ville. Elle était arrivée devant une grande maison. Un jeune homme bien habillé est descendu d'une voiture de luxe alors elle lui a demandé s'il connaissait son fils Bouzid. Il lui a répondu que c'était lui son fils et lui a demandé de monter pour l'emmener chez lui. La pauvre tout en larme est montée dans la voiture. Il l'a emmenée dans un jardin publique, l'a fait s'asseoir sur un banc, lui a donné un bout de papier et lui a demandé de l'attendre. La malheureuse vieille femme a passé toute la journée à attendre. Un jeune homme s'est approché d'elle et lui a dit " ya alhadja, tu n'as besoin de rien, je t'ai vue de ma fenêtre, tu es là depuis ce matin, qu'est ce que tu attends? Elle lui a répondu qu'elle attendait son fils qui ne va plus tarder à venir. Il lui a donné un peu d'eau et lui a demandé de l'accompagner chez lui. Elle a refusé et lui a donné le bout de papier sur lequel il y avait écrit " S'il vous plait, emmenez cette femme à l'asile des vieillards". Le jeune lui a expliqué ce que contenait le papier. Elle a passé la nuit avec la mère du jeune et le matin elle est retournée dans son village.

         Plusieurs années plus tard, Bouzid a été informé que sa maman est décédée et qu'il devait assister à ses obsèques. Une fois dans son village, on lui a remis une lettre laissée à son intention par sa mère. Dans la lettre, elle lui a raconté qu'à la suite d'un accident, il a perdu un œil et comme elle avait toutes les peines du monde à le voir borgne, elle lui a donné son œil, à elle.

         

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •    Je vais raconter comment j'ai réussi à arrêter de fumer alors que, et après de nombreuses années, j'ai pensé que je ne pouvais plus vivre sans la cigarette.

      Si mon expérience très simple peut aider ne serait ce qu'une seule personne à ne plus fumer alors je serais très heureux. 

      J'ai commencé à vraiment fumer en classe de terminale, J'avais mon paquet de cigarettes quotidien dans ma poche. Je croyais que j'étais un homme. Au fil des années, je me rendais compte que ce n'est pas la cigarette qui fait l'homme. Chaque jour qui passait, chaque cigarette consommée, me rendait malade. J'ai tenté de cesser de fumer, j'ai diminuer le nombre de cigarettes par jour, j'ai remplacer la cigarette par des bonbons mais en vain.

           Plusieurs années plus tard, en mars 1981,  je me suis réveillé en retard pour le boulot , je n'avais pas fumer. A dix heures, du matin, à la récréation, j'ai voulu prendre une cigarette mais je n'ai pas trouvé. Je n'en avais plus et mes collègues fumeurs non plus alors j'ai du rejoindre mon travail et me disant qu'à midi je vais en griller une.

          A midi, après avoir mangé je me suis précipité chez un copain, il avait fini son paquet. Il faut vous dire que j'habitais un quartier où il n'y avait aucun magasin ni même pas un minuscule kiosque et il fallait 30 minutes au moins pour arriver en ville. Donc je n'ai pas fumer pendant toute la journée mais je gardais l'espoir de récupérer dans la soirée. Je n'avais pas dans la tête d'arrêter de fumer, non pas du tout. Pour moi, c'est Allah qui avait décidé que le moment était venu de divorcer avec ce poison. Cela faisait  déjà 24 heures je n'avais pas fumé et au risque de me répéter je n'avais nullement l'intention d'arrêter de fumer. Le lendemain, presque le même scénario s'est répété. Le troisième, je me suis dit que je n'ai pas fumé pendant deux jours, je vais essayer un autre jour sans cigarette. Et une journée suit une autre, je ne fumais pas. Mais je ne pensais pas que j'allais arrêter non, je pensais que j'allais reprendre.

         C'était le mois de mars, j'ai du me rendre à Blida pour affaire. J'ai passé une semaine dans cette ville. Je n'étais pas bien du tout. Je mangeais beaucoup. Je m'énervais facilement. Quelque chose me manquait : la cigarette. Au retour de la cité des roses, Blida, le car est tombé en panne et on est resté bloqué plusieurs heures  à Djelfa. Il faisait très froid et en plus c'était la nuit. Je ne pouvais plus résister alors j'ai demandé à quelqu'un de me donner une seiche. Le gars s'est exécuté mais au moment où j'allais la prendre, je lui ai dit que je tentais d'arrêter de fumer alors le jeune homme s'est retenu et m'a dit qu'il ne pouvait pas m'aider à fumer, et que si je voulais fumer , il y avait des kiosques.

      J'ai souffert beaucoup de temps. J'explosais pour un rien. J'avais un mal de tête presque tout le temps. Mais j'ai réussi à me libérer totalement de la cigarette et cela grâce à Dieu.

                                         Hamdoullah ya rabi.

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •      Vers 1890, l'université nationale japonaise de Tokyo  Daigaku, université prestigieuse et impériale , créée en 1877 et considérée comme la meilleure au Japon, a envoyé quatre  étudiants en Allemagne pour préparer un doctorat en mécanique. Ces étudiants étaient encadrés par un chef spirituel. Une fois en Allemagne, on leur a proposés qu'ils pouvaient choisir entre deux formations doctorales: la première est totalement théorique et qui ne dure que deux ans. La seconde est un doctorat pratique et qui, bien entendu, doit durer plus de dix ans. Ils ont choisi la deuxième alternative. Pendant leur formation, ils ont acheté un moteur d'une voiture en panne. Ils l'ont complétement démonté, ils ont numéroté chaque pièce. Ils ont fini par trouver la panne et ils l'ont réparé. Tout heureux d'avoir réalisé cet ouvrage, ils l'ont fait démarrer en présence de leur chef spirituel qui leur avait dit qu'ils n'avaient rien réalisé. Alors, déçus, ils ont pensé à acheter un moteur tout neuf et ils ont fait la même chose. Encore une déception. Ils ne leur restaient que deux années, alors ils ont fabriqué une voiture qu'ils ont présenté à leur père spirituel qui leur a dit qu'ils étaient toujours à coté de la plaque. Après dix ans de travail acharné, ils ont enfin obtenu chacun un doctorat. Une fois chez eux, de hauts responsables ont voulu les présenter à leur empereur mais ils ont refusé. Quelques années plus tard, ils ont fabriqué une voiture complétement japonaise, qui roulait sur le sol japonais et ils l'ont présentée à leur empereur. En 1907 La première voiture totalement japonaise était née. C'était la fameuse Takuri. 

                        

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •       Voilà une histoire véridique qui s'est passée il y a quelques semaines à Laghouat. Un jeune a fait la connaissance d'une fille et très vite, ils se sont mis d'accord pour se marier. La fille tenait tellement au mariage et à ce garçon qu'elle lui disait que ses parents ( ceux du garçon) étaient les siens. Et qu'elle les chérirait tant qu'elle vivrait. Et qu'elle était heureuse de les connaitre et qu'elle aimait sa belle mère qu'elle considérait comme sa propre mère. C'est beau ! C'est même très beau ! C'est émouvant ! 

          Tout s'est passé très vite. Tout a été préparé dans un temps record, tellement ils étaient amoureux et pressés d'être ensemble.  Une grande fête a lieu dans une des salles de fêtes de la ville. De la musique, beaucoup de musique, des rafraichissements, des gâteaux, de la danse, des rires, de la joie, du bonheur, beaucoup de bonheur. Tout le monde était heureux. La musique battait son plein. Le couple était fou de joie. Ils dansaient ensemble. Ils étaient mariés. Tout était super. Quand,à un moment donné, le mari a dit à sa jeune femme :

     - nous allons inviter ma mère à danser avec nous.

    - Il ne me reste plus que de danser avec la vieille borgne, dit -elle.

    La réponse de la jeune fille a énormément surpris le garçon qui ne croyait pas ses oreilles.

    - Tu veux répéter s'il te plait ce que tu viens dire?

    - Quoi? Tu  ne sais pas que ta mère est une vieille borgne? En plus elle pue.

    - Pourtant tu disais il n'y a pas très longtemps que tu l'aimais et que tu aimais son odeur !

    - ça c'est avant le mariage juste pour te mettre le grappin dessus maintenant que c'est fait, ta mère est une mégère borgne vieille puante. 

          Le garçon est resté un bon moment bouche bée. Il croyait faire un cauchemar. Puis, ayant réalisé que tout cela était bel et bien vrai, il a arrêté la musique et a demandé aux convives de rentrer chez eux car il n'y avait plus de mariage. Il vient de divorcer.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •        Cet après midi, j'ai vu un bus où il y a écrit « sentré ville ». Une belle inscription, bien en évidence collée au pare brise du véhicule. Je me suis dit que ça doit être " centre ville". Mais vers quelle destination ? Alors, curieux comme je suis, je me suis approché du conducteur pour lui demander ce que cela voulait bien dire. Il m'a surpris en me répondant qu'il me connaissait et qu'en étant prof de français, je suis sensé comprendre et il a terminé sa phrase en me lançant un " c'est normal qu'avec des profs pareils ( comme moi) les élèves soient nuls". L'étonnement passé, je suis revenu à la charge.

      - Je sais que je ne suis pas intelligent mais s'il vous plait expliquez moi ce que ça veut dire " sentré".

    - C'est simple c'est le centre de la ville, c'est tout, vous avez compris?

    - Ehhh... oui... "sentré" veut dire "centre" ?

    - Oui, vous n'avez jamais entendu parler de centre ville ? Vous vivez où? Sous une tente ?

      Cette mésaventure me rappelle une autre. Quand j'étais enseignant, j'ai assisté à une leçon de grammaire sur le subjonctif. Le prof conjuguait le verbe pouvoir : que je pisse ... Alors un collègue a voulu l'aider et lui a dit qu'il a oublié le "u". Mais pour le prof un u en moins ne faisait aucune différence.

          Pour ces deux énergumènes; le conducteur et le prof, une lettre ou un accent ne fait aucune différence et ils prendraient bien un désert pour un dessert.

           J'espère pour eux qu'ils ne confondent pas poisson et poison.

        

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •       Nsibti Laazziza ou ma belle mère chérie, est une série télévisée humoristique tunisienne en arabe diffusée par la chaine tunisienne Nessma. Il n'y a pas à dire, ça fait vraiment rire. Des acteurs compétents qui savent ce qu'ils font. Le décor naturel de la rue des Andalous de la Médina de Tunis offre, à lui seul, un beau spectacle.

         Seulement voilà, l'équipe de ce film a surement un autre objectif que de faire rire. Le rire cache beaucoup de choses. En fait et pour être clair, ce film tente de détruire la société (ou ce qu'il en reste) arabo musulmane. C'est un cliché européen, surtout français. Je m'explique. Tout d'abord, on n'a jamais vu une femme en hidjab, c'est bizarre toutes celles qu'on voit sont habillées à la française. Ensuite, on n'a jamais vu non plus quelqu'un qui fait la prière. Pire encore, on a vu Fatma (Mouna Nourredine) se cachait derrière la prière pour ne pas donner à son fils de l'argent. N'est ce pas une moquerie de la salat? Et à la façon générale de voir comment vivent les gens, dans ce film, on ne dirait pas qu'il s'agit d'une société arabo muslmane. Puis, au niveau du langage, le terme "sahba" ( petite amie) a été totalement normalisé. On a vu Hadjla (Razika Farhan) en parlant de Monji (Farhat hnana) dire qu'il était parti avec sahbtou. Le serveur du café le déclare très haut à son patron " c'est sahbti, ou bien je n'ai pas le droit d'avoir une sahba?" Or ce terme est considéré comme un gros mot, un mot interdit qu'on ne doit pas prononcer en famille, dans la société magrébine. c'est comme ça et pas autrement. Nous avons notre culture et les autres ont la leur. Nous avons notre façon de vivre, on n'a rien à leur envier.

             Monsieur Slahedine Essid, merci pour avoir montrer ce que ne nous sommes pas. Et sachez aussi que la France par exemple, est restée en 130 ans en Algérie sans pouvoir rien changer. Nous sommes musulmans, arabes, amazigh et fiers de l’être.

           Il est possible que ce que vous avez fait est prémédité donc c'est très grave, ou bien vous l'avez fait sans aucune intention est c'est doublement grave.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique